Origines du conflit : Le conflit Syrien a pour origine des manifestations ayant eu lieu en mars 2011, à Deraa, après l’arrestation et la torture d’adolescents qui avaient peint des slogans révolutionnaires sur les murs d’une école. Ces manifestations pacifiques ont donné lieu à la mort de plusieurs manifestants, tués par les forces de police. Cet événement a ensuite entraîné dans tout le pays des protestations, demandant la résignation du président Bachar el-Assad.

En juillet 2011, des centaines de milliers de Syriens manifestaient dans les villes de tout le pays.

 

Réponse de Bachar el-Assad aux révoltes : Le gouvernement n’a pas attendu longtemps pour utiliser ses forces militaires afin de mettre fin aux révoltes. Dès la fin mars 2011, le gouvernement envoya des tanks à Deraa. Le mouvement révolutionnaire est fortement réprimé par le gouvernement et les forces syriennes et se prolonge en 2012 et 2013, étant donné que Bachar al-Assad n’a pas renoncé au pouvoir. Le mouvement révolutionnaire se transforme peu à peu en conflit opposant deux camps armés au milieu de populations civiles, faisant près de 100 000 morts en début janvier 2013 (ONU).

Réfugiés : Selon l’ONU et jusqu’au 15 Janvier 2014, cette guerre sanglante a forcé plus de 2 millions et trois cent mille Syriens à quitter leur pays et rejoindre des pays voisins comme la Jordanie, le Liban, l’Iraq et la Turquie. L’aide humanitaire est urgente, mais elle ne parvient encore qu’avec parcimonie.

Plus de 10 millions de Syriens ont besoin d’une assistance directe. La majorité des familles se retrouvent sans domiciles. Elles peuvent notamment être contraintes à fuirent les bombardements et se réfugier dans d’autres villes ou voir dans d’autres contrées.

Ces convois sont partis de France en passant par l’Italie, puis ils ont empruntés la voie maritime jusqu’en Turquie, ou ils ont passés la frontière Syro-Turque. Arrivés en Syrie les convois ont été scindés, et les véhicules ont été acheminés dans différentes villes.

Les ambulances ont été offertes à des médecins, et servent désormais aux transports des personnes blessées. Les semi-remorques ont été aménagés en tant qu’hôpitaux de fortune ou comme logements.


Aujourd’hui l’association humanitaire Free Syria Lyon prépare 3 projets principaux pour venir en aide aux victimes de la répression sanglante en Syrie : 

 

  1. Construction et financement d’un camp de réfugiés
  2. Collecte de médicaments et de matériel médical
  3. Collecte de denrée alimentaire

 

Ne tardons pas à aider les Syriens. Disons-leur maintenant qu’ils ne sont pas seuls, et cela par la reconnaissance politique qu’ils attendent, l’aide humanitaire que nous mettrons entre leurs mains, la fourniture des moyens leur permettant de se protéger, d’abréger leurs souffrances, et de prendre pleinement leur destin en mains.